Swiss Power Wrestling
 

War Report - SPW Warzone #29

L'année 2017 marque un changement très net de style pour la Swiss Power Wrestling. Le choix s'est donc porté sur un système de points lors d'un grand tournoi annuel qui se déroule de février à mai pour couronner le champion.

Premier changement notable pour le publique; la table des officiels est composée d'Adrian Johnatans, the Reverend et de Yoshihiro Yamada. Outre un travail d'analyse technique des combats ils ont chacun diverses responsabilités au sein de la fédération.

En ce 29ème warzone c'est le groupe A du tournoi qui combat.
Maxime DeLorais, Drakan Petrovic, Elias Richter et Kenny "Superkid"



C'est après une petite séquence émotion que les 3 "anciens" se sont retrouvés sur le ring puis ont rejoint leur table. Le tournoi est officiellement lancé !

Et c'est un premier match des plus tendu puisqu'il oppose les deux grands rivaux de ce tournoi le lausannois Drakan Petrovic et l'Yverdonnois Maxime DeLorais.

Maxime DeLorais qui est d'ailleurs le champion entrant de ce tournoi pour lequel il avait été qualifié d'office.



DeLorais qui était d'ailleurs talonné par son sponsor et agent Monsieur Chamorel.

Après quelques provocations le match débute au coude à coude. Drakan et Maxime sont les favoris de ce tournoi si l'on en croit les statistiques et le match nous le confirme, ils sont au coude à coude !





Malgré cette égalité des forces DeLorais exhibe un excès de confiance qui ne manque pas d'agacer le publique.


C'est ainsi que Petrovic trouve une faille et enchaîne une excellente série de lariats dévastateurs. Il déstabilise Maxime jusqu'à placer un Enzugeri (coup de pied aérien à la tête)

L'issu du match est claire mais Monsieur Chamorel fait une réclamation urgente à l'arbitre. Il remet en cause la légalité d'un tel coup de pied, évoquant la possibilité d'un traumatisme du cerveau et demande l'arrêt du match pour un contrôle médical.


Maxime est clairement sonné mais Petrovic porte des kickpads qui l'autorisent à porter ce type de coup de pied qui sont la moelle épinière de son style de combat.
Dans la confusion Maxime Delorais agrippe Petrovic et le fait basculer en plein centre du ring les épaules rivées au sol. L'arbitre délaisse Monsieur Chamorel et fait le compte de 3 ! Première victoire de ce tournoi accordée à Maxime DeLorais qui remporte ainsi deux points !

Petrovic est déçu mais ne rechigne pas. Il s'assure que son coup de pied était autorisé et s'en va. Il devra tout donner pour rattraper ce retard et sa qualification aux demies finales est en danger.





Le second match du tournoi oppose Elias Richter de Neuchâtel à Kenny "Superkid" de Pully. Ils débutent tout deux sur la scène nationale mais Richter a remporté une impressionnante série de victoires en ligue cantonale tandis que Kenny n'en ai qu'à son 4ème match.




Elias Richter domine clairement ce match mais il reste concentré. Kenny, lui, donne tout ce qu'il a et réussit à renverser quelques situations sans grand succès. Il obtient par contre un bruyant soutient du publique !




Elias Richter ne laisse aucune chance à son adversaire, il évite de se mettre en danger et garde le contrôle.




Mais soudain, coup de théâtre ! Kenny reviens, il lance des coups puissant et met Richter en difficulté ! Il est porté par la foule qui scande son nom !!!
Pas pour longtemps, Richter n'en croit pas ses yeux et semble presque outré. Il se jette sur Kenny et c'est la bagarre qui s'exporte hors du ring !




Richter est devenu agressif et en a oublié le règlement qui n'autorise pas les catcheurs à sortir du ring au delà d'un compte de 10. Ce n'est qu'à 8 qu'il se dirige vers le ring, persuadé de remporter ce match par décompte à l'extérieur... Mais Kenny connait aussi la règle et s'agrippe à lui. L'arbitre compte 10 et c'est un match qui se termine en égalité ! Chaque homme remporte 1 point. Il faudra d'ailleurs l'intervention de l'arbitre pour mettre un terme à l'altercation !

C'est peut-être une douche froide pour le jeune Kenny, peut-être mal préparé à cet aspect plus violent et compétitif de la scène nationale mais il a tout de même marqué 1 point et se retrouve devant Drakan Petrovic !





Une petite pause est marquée et Kurt Simmons (qui combat dans le groupe B) est invité à la table des commentateurs pour exprimer son avis sur ces deux premiers matchs. Il ne manque pas de critique à son rival Maxime DeLorais qui l'a détrôné en novembre dernier.

C'est d'ailleurs ce même Maxime qui fait son entrée et une tension palpable s'installe tout de suite !




Maxime affronte Elias Richter. Les styles sont différents, Richter est plus lourd et domine totalement le combat au sol mais Maxime a accumulée une grande expérience nationale et même internationale. Le match promet d'être intéressant.





Est-ce que DeLorais est désavantagé par le coup de pied qu'il a reçu une demie heure plus tôt ? D'après l'équipe médicale il n'a pas de commotion cérébrale et il est en état de se battre... DeLorais lui adopte l'une de ses stratégies favorites en sortant du ring pour profiter d'un temps mort.

Il revient dans le ring, quasiment poursuivi par Elias Richter. Maxime prend de la vitesse et esquive Richter puis tente un magnifique CrossBody qu'Elias Richter réceptionne sans la moindre peine. Maxime, paniqué, s'accroche aux cordes et se débat jusqu'à prendre son adversaire en collier puis se jette dans un DDT écrasant la tête de Richter au sol. Un joli retournement de situation qui montre l'étendue des ressources du jeune champion.







Le match suivant oppose Drakan Petrovic à Kenny "Superkid". Drakan Petrovic est clairement donné vainqueur dans les statistiques mais il est en dernière position du tournoi doit impérativement gagner les deux prochains combats.




Il est visiblement tendu mais il ne perd pas son esprit sportif et les deux catcheurs se font face dans le respect. Le match débute, Petrovic trouve ses marques mais Kenny n'en démord pas et se défend bien.




Kenny agrippe Drakan dans une solide prise de tête mais un moment d'hésitation laisse une ouverture et Petrovic saisit sa chance et place une magnifique souplesse arrière.





C'est une erreur cruciale de Kenny qui essaye de revenir mais est immédiatement pris dans une prise de soumission. Il résiste mais plutôt que de subir un K.O. qui pourrait le mettre hors compétition, il abandonne et offre une victoire éclaire à Drakan Petrovic.





Après ces 4 premiers matchs, des résultats se profilent. Maxime DeLorais en tête avec 4 points, suivi par Drakan Petrovic avec 2 points puis Elias Richter et Kenny "Superkid" en égalité avec 1 point chacun.


Après une nouvelle pause le 5ème match débute opposant Drakan Petrovic a Elias Richter. Ce match est décisif pour chacun d'eux car le perdant sera assuré de ne pas être qualifié.




Elias Richter n'attend pas et dès la sonnerie de la cloche met un coup de botte en plein visage de Petrovic et lui rive les épaules au sol.





Elias Richter se risque enfin à chercher la victoire avec un boston crab. Si la soumission est placée, Petrovic risque fort de ne plus en sortir... Mais c'est l'occasion qu'il attendait pour lancer la contre-attaque ! Il fait basculer Richter au sol avant qu'il ne puisse placer le Boston crab et lui assène un excellent judo-kick en pleine poitrine. Il tente un coup de pied à l'abdomen, son coup d'échec et mat car si Elias reçoit le coup il se retrouverait en position de faiblesse pour recevoir une prise de soumission et si il rattrape le coup de pied il laisse la porte ouverte à Petrovici pour placer son Enzugeri. Elias Richter a des réflexes de combattant et il attrape la jambe de Petrovic. Il sait ce qui l'attend et il tente de mettre un coup de poing (illégal) mais Petrovic est déjà en l'air !







Voilà donc Drakan Petrovic qui marque à nouveau 2 points lors de ce 5ème match et se qualifie ainsi pour les demies finales du mois d'avril !


Il ne reste qu'un match. Maxime DeLorais face à Kenny "Superkid" mais DeLorais avec 4 points est de toute façon qualifié car Kenny ne peut plus qu'atteindre le score de 3 points maximum.




Maxime DeLorais entre et négocie avec l'arbitre. Il ne souhaite pas faire ce match. Il est qualifié, il a déjà gagné 4 points et il demande de recevoir les 2 derniers points sans faire le match. L'arbitre refuse et le publique le hue.
Maxime propose alors de donner les 2 points de la victoire à Kenny car il ne veut pas prendre le risque d'être blessé inutilement alors même qu'il est qualifié. On sent les idées de Monsieur Chamorel !

L'arbitre refuse, le match débute et Maxime place un coup de pied à la tête de Kenny, cherchant à mettre fin au match très agressivement.



Mais Kenny se défend habilement et place une séries de 3 lariats. Maxime quitte immédiatement le ring. Il se dirige vers la sortie, laissant ainsi l'arbitre le compter à l'extérieur.
Un coup de cloche retentit alors ! C'est Yoshihiro Yamada, commissionnaire de la fédération qui vient d'ordonner un temps d'arrêt ! Il intime à DeLorais de retourner sur le ring, lui expliquant qu'en tant que champion il se doit de donner l'exemple aux autres athlètes ainsi qu'une image de marque à la fédération.




Maxime a beau supplié, Yamada ne revient pas sur sa décision qui est largement applaudit. Il raccompagne lui même DeLorais jusqu'au ring. Ce dernier continue de plaider sa cause !


Yamada fait sonner la cloche, Maxime DeLorais tente une ultime fois de le convaincre mais le match a repris et Kenny "Superkid" agrippe les jambes de Maxime DeLorais et le fait basculer. Ce dernier totalement surpris n'arrive pas à en sortir et l'arbitre compte 3.



Ce n'est pas une victoire significative mais une belle leçon d'humilité pour Maxime DeLorais.


Mais Maxime DeLorais n'a visiblement pas appris à gérer ses frustrations car il se jette sur Kenny et le roue de coup.



La situation est immédiatement maîtrisée et les deux catcheurs séparés. Climat tendu et une première expérience nationale peut-être amère pour Kenny ?






Il n'en est rien, il célèbre cette petite victoire dignement et avec le soutient général du public.




Les derniers ajustements sont amenés et Yamada annonce des sanctions contre DeLorais. Voici les résultats:

1er: Maxime DeLorais, 4 points [Qualifié]
2ème: Drakan Petrovic, 4 points [Qualifié]
3ème: Kenny "Superkid", 3 points [Éliminé]
4ème: Elias Richter, 1 point [Éliminé][/img]

mis en ligne le : 06.03.17 par SPW

Swiss Power Wrestling
Design & Webmonstering by Pat.O
Contact: webmaster@spw-catch.com